Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vifke - Viviane Beaufumé

EMERGENCES

16 Mars 2009 , Rédigé par Vifke Publié dans #expos

Deux expositions collectives autour de ce thème

 

Première exposition du 16 au 22 mars 2009

 VERNISSAGE le 16 mars 2009 de 18h30 à 22h

Peintures de

Marie-Edith Charni-Robinne, Agnieszka Dusapin, Cythara-Martine Gercault, Thérèse Lamartinie, deborah mil, Maurice Wulfman

 

Deuxième exposition du 23 au 29 mars 2009

Vernissage le 24 mars 2009 de 18h30 à 22h

Peintures de

Christine Anziani-Vente,        Viviane Beaufumé, Marie-Françoise Chaput,            Mariette de Saint-Jouan, Josée Landrieu, Robert Morin

 

                                                                                            Le célèbre tableau «  La Naissance de Vénus » de Botticelli est une formidable métaphore de l’émergence. Cette œuvre propose un enseignement riche au sujet de cette notion. Elle nous montre par exemple que l’émergence est à mettre en lien avec la naissance, ou plus exactement un certain aspect de la naissance : Venus, sur ce tableau naît adulte et dans le plein épanouissement de sa beauté. Elle a la fraîcheur de l’écume, qui pourtant naît de la vague qui elle-même et le prolongement de l’océan. De la même façon, l’émergence est l’aboutissement du monde. Je veux dire par là, que le monde entier est engagé dans ce phénomène d’émergence, tout comme l’océan entier est engagé dans le phénomène de l’écume. Pourtant l’émergence témoigne de la légèreté de la dentelle, de la luminosité piquante de l’aube, elle est éveillante. Peut-être est-elle la beauté en soi, déesse offerte dans un coquillage, plaisir de l’œil engagé dans la chair. L’émergence n’a pas de cause, elle n’a pas d’histoire, elle est l’histoire en elle-même résumée dans une  fracture du temps. Elle échappe à la logique usante du monde, elle existe de façon parallèle à la pesanteur et pourtant, comme je l’ai dis précédemment intimement liée à la globalité et à la profondeur. Le tableau nous dit aussi que l’émergence est solitaire – personne n’attend cet être qui naît dans les couleurs de ce matin là – et pourtant pleinement accomplie.

        On pourrait poursuivre longtemps une méditation sur cette œuvre. C’est une pratique intéressante que de le faire et je vous suggère de vous y consacrer. L’émergence est riche de toutes les potentialités du monde. Elle est au croisement de deux états, la  fluidité de l’océan et la solidité terrestre. Les deux expositions successives sur ce thème que nous vous proposons révèlent d’autres aspects de cette fascinante émergence et nous vous invitons à venir les goûter avec cet état d’esprit libéré qui s’étend dans l’espace de notre esprit lorsque nous nous promenons au matin sur une grande plage dont le sable a été renouvelé par la marée.

Olivier Wahl, mars 2009

Tous les jours de 12h – 19h30

A la galerie « Les Vergers de l’Art »

14 rue du Perche – 75003 Paris - tel : 01 42 72 00 42

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article